Park Ar Skoazell

RAPPORT D'ACTIVITÉ 2013

 

 

 

ADHÉSIONS

Le nombre d'adhérents reste stable. Nous sommes toujours une trentaine, avec un grand plus cette année. En effet, l'association est inscrite dans un projet tutoré par l'UBO, section Agronomie. Les étudiants apportent avec eux jeunesse et vitalité; leur curiosité rafraîchissante n'a d'égale que leur gentillesse, et les coups de mains qu'ils nous donnent sont forcément les bienvenus. Tous les jardiniers savent de quoi il retourne.

 

Comme par le passé, les permanences sont établies pour les mercredi, samedi et dimanche après-midi. Si vous passez un autre jour, il se peut que vous rencontriez un des membres du jardin.  

 

 

 

UNE BELLE ANNÉE


Les années se suivent mais ne se ressemblent pas, et heureusement lorsque ça va dans ce sens.  En dépit d'un hiver long et difficile, suivi d'un printemps humide et froid, le bilan des récoltes est nettement meilleur que celui de l'année précédente. Fraises, cassis, pommes, légumes et légumineuses, ... tout y a été plus généreux. Du coup, une période de travail intense nous a éloigné de tout farniente ou de la plage.

 

Entre les semis, le désherbage, le grelinage, le compostage, la fertilisation, les plantations, puis les récoltes, sans omettre notre souci d'avoir un "beau jardin", personne ne s'est ennuyé.

 

En hiver et les jours de mauvais temps, et nous savons qu'ils ont été nombreux, les occupations sont réduites mais pas inexistantes. Un de nos projets était de remanier l'espace de la grande serre, afin d'en utiliser le maximum. Quelques planches de bois traité, quelques brouettées de terre, et toujours de l'huile de coude pour faire avancer le schmilblick.  



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LA GRANDE SERRE


Notre décision d'installer des carrés ou "raised beds" dans la grande serre a totalement changé la manière de fonctionner dans cet espace, et pour le mieux. Du coup, les choses sont plus ordonnées, plus visibles, plus personne ne marche sur les semis

Nos premières plantations ont été un franc succès : salades, mescluns, mesclun oriental, pommes de terre nouvelles - des résultats de qualité, des plantes jolies, propres et productives. Ensuite, les courgettes ont bien marché, après un début un peu difficile, le basilic et les pois mange-tout.

 

 



 

 

Les concombres ont été également appréciés. La fin de saison est moins belle, les courges étant touchées par des maladies un peu inévitables à cause de l'humidité et à la baisse de température, mais on peut tout de même conclure que cette expérience de culture sous serre a porté ses fruits, concrètement certes, mais également en termes d'apprentissage !




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À l'extérieur de la serre, c'est la montée de la température qui provoque des phénomènes parfois déplorables. Les salades montent à graine, les navets durcissent, les choux s'écartent dépareillant les feuilles de la pomme. Armés de nos cisailles et autres armes de destruction végétale, nous luttons contre certains éléments envahissants. Certaines de ces "mauvaises herbes" ne méritent pas leur réputation. 


Il y a belle lurette que les orties, par exemple, sont devenues nos alliées. Les éléments minéraux et organiques, notamment de l'acide formique, contenus dans cette manante permet de concocter un purin aux effets multiples. Il favorise la photosynthèse, fortifie les plantations, limite la chlorose (décoloration plus ou moins marquée des feuilles, dû au manque de chlorophylle), accélère le compostage. Selon la façon de le préparer, ce purin repousse les vers et les pucerons, limite les attaques d'acariens.

 

Un autre casse-pied. Le charme du liseron n'a d'égale que sa capacité à étouffer les plantes par enroulement. La fragilité de sa racine le rend difficile à extraire, à la main, patiemment. Le chiendent est traqué en permanence. Les ronces  s'installent très discrètement, au milieu des bosquets et des haies. Au printemps, elles se parent de jolies épines qu'il convient d'éviter. Personne ne s'en sort jamais complètement indemne.


 

Le compostage. Deux belles parcelles ont été dédiées à la plantation d'engrais vert.

"Les engrais verts sont des plantes éphémères à croissance rapide qui retiennent les éléments nutritifs du sol. Une fois décomposées, elles servent d'apport de matière organique".

La page de ce site bien connu a retenu notre attention, nous partageons volontiers ce lien avec les intéressés :  

 http://mag.plantes-et-jardins.com/conseils-de-jardinage/fiches-conseils/engrais-verts-guide-d-utilisation


Les plantes le plus souvent utilisées sont : la moutarde, le colza, la phacélie ou encore la mâche. Cette année, nous avons opté pour de la phacélie et de la moutarde.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ATTENTION ! roulement de tambour... Nous sommes fiers et heureux

de vous présenter "Jeanette", notre nouvelle tondeuse, acquise grâce

à la subvention accordée par la Mairie de Brest. À la fin de l'an dernier, 

notre vieille "Augustine" a définitivement rendu son tablier. Retraite

non-anticipée pour l'ex-guerrière de l'herbe qui ne cesse de pousser. 

Nous remercions vivement la Mairie de Brest, laquelle, année après

année nous permet de pallier à des besoins urgents. 

 

 

 

 

 

 

 

UNE IMPORTANTE JOURNÉE


L'association "Bienvenue dans mon jardin" organisait cet été une opération ayant pour but de mettre en valeur le jardinage sans pesticide de synthèse et la rencontre entre jardiniers amateurs. Chacun d'entre eux est une source d'informations , de nouveautés, de découvertes pour l'autre. Notre jardin a reçu environ 150 personnes pour la journée "Portes ouvertes" du 17 juin. Nos pélerins-jardiniers sont venus de partout : Plouzané, La Forest-Landerneau, Brignogan, Lopérec, Le Faou, etc....


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dégustation des produits du jardin


Tisanes d'hibiscus "oiseau bleu" ou thé d'Afrique, de gaillet-gratteron, de fleurs de sureau, de verveine, d'absinthe, de verveine-citronnelle, de romarin, de fenouil, toutes ont réveillé les papilles de nos visiteurs. Associer les cultures, c'est bien, associer les saveurs, c'est un bonheur. Nos esprits positifs ont pu oublier -ou faire semblant- le feu de nos piments rouges, encore verts sur la photo. 


Pour le "bissap", autre nom du thé d'hibiscus, attention, ça tâche ! On prête à cette feuille en tisane des vertus diurétiques, laxatives, fébrifuges; on dit aussi qu'elle aide à lutter contre les effets de l'alcool. . Son action contre l'hypertension et sa capacité à fluidifier le sang en font une des panacées africaines. On trouve cette boisson dans toute l'Afrique de l'Ouest.


Le gaillet-gratteron - une "mauvaise herbe" ? Dommage de passer son temps à l'arracher.

En tisane, il ne paie pas de mine, on dirait de l'eau. Pourtant son incroyable goût de soupe poireau-pomme de terre s'allie à ses capacités détoxifiantes. Il soulage l'arthrite, la goutte, la cystite, les inflammations; il est aussi très utile en compresses pour les brûlures légères. Mais attention, c'est une plante "tonique", à éviter le soir.

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

La magnifique verveine-citronnelle de notre grande serre a eu

beaucoup de succès. Nommée également "verveine du Pérou",

c'est un excellent digestif, elle soulage les crampes, les

brûlures d'estomac, l'indigestion.

 

Nous nous sommes donc purifié le foie, la vessie, la gorge et les neurones, en nous amusant et en nous régalant puisque toutes ces tisanes étaient accompagnées du miel de notre Charlie, apiculteur à ses heures. Fraises et framboises étaient au rendez-vous. En petite quantité, parce que le soleil n'avait pas encore inondé notre jardin à ce moment de l'année.


Compotes de betteraves vanillées et rôties à la cassonade, confitures de carotte, écrasée de pommes et de pommes de terre à la muscade, lit de fraises au romarin sur lotte rôtie, compotée de courges à la cannelle, la palme d'or revenant à... à... le cake à la courgette d'Emma puis à la confiture de cassis de Mimich.

 

Pour plus d'informations sur cette initiative en terre de Bretagne :


http://www.jardineraunaturel.org/fr/nos-actions/fiche.php?id=60

 

 

 

 

 

 

LE PROJET TUTORÉ PAR L'UBO DE BREST


Ce qui n'était l'an dernier qu'un projet est devenu une réalité. Cette année, les étudiants en Agronomie, viendront au jardin mettre les mains dans la terre, l'idée étant bien sûr de concilier réalité et pédagogie. Ce vaste terrain leur donnera l'occasion d'étayer l'enseignement que leur dispense leur professeur, Monsieur Magné. Grâce à ce dernier, Park ar Skoazell trouve une occasion magnifique d'être utile, de respecter plus avant le contrat social nommé dans l'objet des statuts de l'Association.  


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Christian Magné est responsable de la formation Agronomie en 2 ème année de DUT (Diplôme Universitaire de Technologie). Avec ses étudiants, il vient régulièrement depuis plusieurs années, aux alentours de la Toussaint, effectuer des prélèvements afin de former les jeunes à la phytopathologie (études des maladies fongiques des plantes cultivées). Monsieur Magné enseigne toutes les sciences végétales (physiologie, pathologie, biotechnologie, biochimie) ainsi que la bioclimatologie.

Cette initiative fait de nous de "fiers" jardiniers. Un grand merci à Monsieur Magné et à l'IUT d'Agronomie. 

L'analyse du compost et la mise en route d'une culture de fèves dès novembre sont les premiers projets décidé d'un commun accord entre les étudiants et l'Association Park ar Skoazell. 

 

 

NOS PROJETS :

 

-  Développer une ligne d'action pour les étudiants de l'UBO pour l'année 2014.

    Le projet sera défini à la prochaine réunion générale.

-  Démonter l'ancienne serre afin de changer sa place actuelle, trop proche de la porte d'entrée.

   Décorer notre coin "commodités". Peindre la petite cabane. Réparer les dégradations de la grande serre.

-  Constitution d'herbiers de plantes sauvages.

-  Torréfaction de glands, poursuite d'expériences culinaires, fabrication d'huile de graines de tournesol.

-  Avoir une bonne récolte, si le temps se met de notre côté. Cette année, pommes de terre, carottes, navets,     panais, betteraves, châtaignes, cassis, côtes de bettes, cassis, haricots verts, pommes, pommes, pommes.  


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Informations aux promeneurs


Pour éviter les intrusions malveillantes, les accès au jardin ont été limités. Nous comptons fermer la plus petite des 2 entrées. Nous rappelons que la spécificité du jardin est d'être collectif.

Malheureusement, les actes de vandalisme se multiplient. Nous avons d'ores et déjà retiré les panneaux.


 

 

 

 

REVUE DE PRESSE

Le journal leTélégramme au jardin

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

   

 

 

À BIENTÔT...

 

 

 

#mce_temp_url#

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 


Service facile et gratuit

Lancez-vous